Test Asics Metaride : la nouvelle bombe ?

par | 10 Avr 2019 | Tests produits

Présentation

Trois ans après le lancement de la Metarun – chaussure très haut de gamme de la marque – Asics revient en force avec celle qui lui succède : la Metaride.

Si la Metaride remplace la Metarun au catalogue, elle ne marche pourtant pas sur les traces de cette dernière, et marque une vraie rupture avec ce qu’Asics est habitué à nous offrir. Autant la Metarun en son temps était une sorte de “Kayano ++”, inaugurant plusieurs concepts de pointe qui se sont depuis déclinés sur certains modèles de la gamme, autant la Metaride est à part, et n’a aucun équivalent.

Caractéristiques

Poids : 315gr en pointure 42 – le modèle n’est donc pas un poids plume, sans pour autant être très lourd
Drop : 0mm – attention car ce drop est trompeur ! En effet, on pourrait croire que comme il s’agit d’un drop nul la Metaride s’adresse avant tout à des coureurs qui ont une foulée avant pied ou médio pied, mais c’est tout l’inverse ! Vous ne pourrez exploiter véritablement la bascule que si vous avez une attaque talon, et que la chaussure déroule sur toute sa longueur. Sinon l’expérience ne sera pas satisfaisante. A savoir que le drop sur ce modèle est mesuré du talon jusqu’à l’endroit où la chaussure commence à basculer
Foulée : universelle – pas de contrôle de pronation sur ce modèle (contrairement à la Metarun) néanmoins la semelle est suffisamment stable pour assurer une bonne expérience avec des coureurs ayant une légère pronation
Type de terrain : route, route et…route ! La semelle n’autorise pas d’autre surface, sous peine de très mal vieillir
Profil : la chaussure a été conçue pour de coureur jusqu’à 85kg, sur des courses jusqu’au marathon
Prix : 250€

Esthétique

Esthétiquement, on sent qu’Ascis a soigné chaque détail pour inscrire la Metaride dans la lignée Premium initiée par la Metarun. Le mesh est ici de belle qualité, la coque talon est très lookée, mais ce qui impressionne le plus c’est le travail réalisé sur la semelle. Il se passe visuellement beaucoup de choses sur celle-ci, que ce soit au niveau des multiples ouvertures visibles de côté, de dos ou sur le dessous, et également de la semelle extérieure constituée d’un nylon mesh sur lequel vient se fondre une semelle de contact striée, à l’image de ce que fait Asics sur ses chaussures de compétition. Mais le clou du spectacle, c’est sans conteste la très forte inclinaison de l’avant pied qui saute aux yeux lorsqu’on regarde la chaussure de profil. Jamais une chaussure n’a eu une semelle aussi incurvée, et le test au pied confirmera cette impression visuelle. En attendant, intéressons-nous à la conception…

Conception

Au niveau des technologies employées, on retrouve quelques classiques de la marque, notamment :
un mélange de mousse Flytefoam Propel et Flytefoam Lyte permettant d’offrir du rebond tout en garantissant une bonne longévité
du Gel au talon pour absorber l’onde de choc
la coque talon “MetaClutch” ici dans une version particulièrement travaillée
une tige en Knit tissé souple
Mais également la principale nouveauté de ce modèle, à savoir :
une combinaison unique entre le Guidsole et la 3D Guidance Line, permettant d’offrir un effet de bascule inédit
La rigidité de l’ensemble est poussée à l’extrême, et est quasiment impossible de fléchir la semelle. Elle est conçue d’un seul bloc, et bascule sur l’avant avec un minimum de déformation.

Au pied

Le chaussant est confortable, le pied est véritablement enveloppé grâce au mesh Knit, avec également un bon maintien du talon.
Mais ce qui frappe surtout lorsqu’on chausse l’Asics Metaride pour la première fois, c’est cet effet de bascule ahurissant ! Oubliez tout ce que vous avez connu jusqu’à présent – même avec Hoka – car on rentre ici dans une nouvelle dimension. L’effet est saisissant, et on a l’impression d’être véritablement projeté sur l’avant ! Asics annonce d’ailleurs une meilleure efficacité de course, avec 1.5% d’énergie de gagné par rapport à une chaussure traditionnelle. Cela reste à vérifier…

Les premières foulées sont très particulières, tant l’effet de bascule est présent. On peut même se demander si on va pouvoir le supporter, mais au fil des kilomètres nous sommes complètement rassurés : oui, on peut courir au quotidien avec ce modèle, même sur de longues distances. Le poids de la chaussure – tout relatif – se fait complètement oublier tant la bascule apporte une sensation de course unique. Le grip de la semelle est très bon, et on se sent en confiance quelles que soient les conditions.

Le contact au sol est quant à lui assez ferme pour la marque (plus que sur une Nimbus par exemple), sans être désagréable pour autant : cela contribue au dynamisme de l’ensemble, et on a vraiment l’impression d’avoir aux pied une belle mécanique prête à avaler les kilomètre. La première semaine on se surprend d’ailleurs à laisser les autres paires au placard, tant l’attirance pour cette bascule est forte, et l’envie de courir avec ces chaussures est présente. C’est un signe qui ne trompe pas !

Conclusion

Si vous attaquez du talon, que vous avez une foulée neutre, que vous courez sur bitume, et que vous souhaitez vivre une nouvelle expérience de course, alors cette nouvelle Asics Metaride est faite pour vous !
C’est une chaussure running très joliment conçue, à la sensation unique, avec laquelle vous allez pouvoir dévorer les kilomètres, et qui assurera pleinement son rôle sur de longues distances.
Si nous saluons le travail d’orfèvre effectué par Asics, nous regrettons simplement son manque de polyvalence – uniquement dédiée à la route – et le fait qu’elle s’adresse exclusivement aux coureurs qui attaquent du talon. Mais si vous cochez les différentes cases de cette chaussure, vous risquez fort d’avoir un gros coup de coeur !
Nous conseillons malgré tout de conserver une seconde paire plus classique avec vous afin d’alterner entre l’une et l’autre, histoire de mettre en relief la sensation unique de bascule lorsque vous la chaussez…car on s’habitue à tout, même à l’exceptionnel !

Conception soignée
Design atypique
Chaussant confortable
Effet de bascule phénoménal
Course uniquement sur route
Attaque talon obligatoire

X